Les lycées de Provence Formation

Projet Candide : Les premières plantations ont eu lieu !


Pour aller plus loin...



15 mars -  c'est encore l'hiver, les nuits restent fraîches même si le soleil et la douceur nous réjouissent le jour. Aujourd'hui à Célony, c'est une petite fête pour les 2nde PFEG/SES car après le dur labeur de la saison passée (défricher le terrain, creuser des trous, construire des bacs, transporter plusieurs mètres cubes de terre) les élèves ont enfin pu planter les premières salades et les premiers fraisiers dans un bac témoin.

Le professeur d'anglais a guidé les travaux en parlant exclusivement en anglais et chacun s'est efforcé de poser les questions, demander des précisions en anglais aussi (toutes les occasions sont bonnes pour pratiquer les langues vivantes). Règle n°1, réfléchir avant d'agir et procéder avec une saine lenteur. Il  fallu délimiter des espaces de 30cm² à l'aide d'une ficelle, détremper les mottes des plants de laitue, scarole, batavia, roussette de Montpellier, les installer à côté des fraisiers. Ces salades seront récoltés vers la fin du mois d'avril, assez jeunes, pour respecter le principe de rotation rapide des légumes selon la technique du potager en carrés. Quelques plantes resteront en place comme les fraisiers et plus tard les sauges, le thym, la ciboulette. Les fraises ? Nous avons choisi des fraises dites "remontantes", c'est-à-dire qu'une seconde récolte sera possible dans l'été. Elles sont également précoces et si la douceur persiste, nous pourrons espérer les premiers fruits mûrs mi-avril…

Et le développement durable dans tout ça ? Nous devrons faire en sorte de ne pas épuiser les ressources de la terre en ne plantant pas les légumes de la même famille au même endroit. Les salades, peu gourmandes en nutriments pourront céder la place au petits pois, aux haricots, aux fèves, aux radis par exemple. La terre sera également préservée en évitant de la lessiver par des arrosages trop fréquents ; nous avons donc installé un épais paillis de lin qui limitera l'évaporation de l'eau, empêchera les mauvaises herbes de s'installer et qui lorsque nous retournerons la terre pour d'autres plantations la nourrira en se décomposant…

Vivement les premières salades et les premières fraises cultivées sans produits chimiques et que nous partagerons avec les élèves du lycée Charlotte Grawitz  et plus tard avec nos correspondants Tchèques du lycée de Zlin !